Partenaires

LET
CNRS
Université de Lyon
Université Lyon 2
ENTPE


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Formations > Master 2 professionnel TURP 3ET

Débouchés professionnels

Le master TURP a réalisé en 2015 une nouvelle carrière afin de suivre le devenir professionnel des diplômés du master. Voici les principaux résultats :

ENQUETE CARRIERE 2015 : PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS
Un taux de réponse de 63 % soit 282 répondants, avec une légère surreprésentation des promotions les plus récentes, mais permettant d’avoir une image globalement proche de la population des turpistes. Des diplômés actifs au sein du créneau cible en termes de débouchés du master TURP : 42% chez les exploitants, 25% dans les autorités organisatrices et 25% dans les bureaux d’études. Des emplois dans toute la France et même à l’étranger (8 % répartis sur 14 pays). Un temps de recherche d’emploi très court comparativement à d’autres masters : immédiat pour plus de la moitié, mois de 3 mois pour 85% et moins de 6 mois pour 95% des diplômés. Le stage est un vecteur privilégié de recherche d’emploi. Des emplois majoritairement stables (CDI, fonctionnaire territorial) avec un statut cadre presque systématique à l’embauche ou au bout de quelques années. Des emplois fonctionnels assez diversifiés, même si la formulation générique « études » revient le plus souvent. Des postes gagnant en responsabilité avec l’ancienneté. Des carrières dynamiques avec une mobilité fonctionnelle et géographique avec très peu de diplômés sur le même poste au bout de 5 ans. Un salaire médian de 46 000 € par an, mais qui évolue avec l’ancienneté (près de 35 000 € pour la dernière promotion, mais 60 à 70 000 € pour les promotions sorties avant l’an 2000. Un salaire qui évolue aussi avec les responsabilités.

Les résultats des trois dernières enquêtes carrières sont disponibles en téléchargement :

  • Enquête de 2015 (bilan enquête carrière 2015)
  • Enquête de 2007 (bilan enquête carrière 2007)
  • Enquête de 2002 (enquête carrières 2002 4 pages)

    Chaque année le Services des Etudes Statistiques et de l’Aide au Pilotage (SESAP) de l’Université Lumière Lyon 2 réalise une enquête auprès des diplômés du master TURP, 27 mois après leur sortie de la formation. Elle ne concerne que les effectifs des étudiants inscrits à l’Université Lyon2 et non pas ceux inscrits à l’ENTPE. Cette enquête est réalisée depuis 2006. Les résultats suivants sont disponibles :

Des diplômés spécialistes et polyvalents
La participation des professionnels à l’orientation du diplôme et leur implication dans l’enseignement font de ce Master Professionnel une formation particulièrement appréciée par les entreprises de transport de personnes, les services de transport des autorités organisatrices, ou les bureaux d’études. Futurs cadres, les diplômés intègrent les services transport des régions, des départements, des villes, les sociétés de transports urbains, les autocaristes, les bureaux d’études, les grandes entreprises de transports de personnes.


Débouchés par domaine d’activités 1992/2016
Les délais de recherche d’emploi sont particulièrement courts. Chaque année, la moitié des diplômés trouve du travail avant la fin des soutenances de mémoire et, à de rares exceptions près, le temps de recherche est inférieur à 3 mois pour les autres.




Des diplômés opérationnels et mobiles partout en France
Ce diplôme étant unique en France, les débouchés concernent la France entière, voire l’étranger. Lors du recrutement, une attention toute particulière est portée à la diversité des origines géographiques des étudiants (comme en témoigne le graphique ci-dessous) et de leurs formations à bac + 4, afin de diversifier les profils et de faciliter une mobilité géographique et fonctionnelle.

Carte des lieux d’emplois, en France, des diplômés du master TURP



Répartition géographique des emplois 1992-2016